Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2017-05-30T19:08:34+02:00

Bates Motel - Saisons 1 à 5

Publié par Florine Teyssier

L'enfance et l'adolescence de Norman Bates, l'un des psychopathes les plus célèbres et les plus terrifiants de l'histoire du cinéma, et ses relations complexes avec sa mère possessive et incestueuse.

Bates Motel - Saisons 1 à 5

Tout spectateur traumatisé par la scène de la douche du mythique Psychose d'Alfred Hitchcock se doit de découvrir cette série. Certes, le Norman de Bates Motel paraît, de prime abord, bien moins terrifiant que son prédécesseur interprété par Anthony
Perkins. Mais il va le devenir, et c'est là tout l'intérêt de la série. Si Hitchcock avait choisi d'en faire un personnage dénué d'humanité et happé par sa folie, les créateurs de la série (menés par Carlton Cuse, l'un des scénaristes de Lost) en ont fait un tout autre : ils nous le présentent comme un adolescent un peu timoré, sous l'emprise totale d'une mère perverse et castratrice. Bates Motel se focalise sur la relation complexe, œdipienne, dérangeante entre Norma et Norman, nous laissant penser qu'avec une mère pareille, il semble difficile de s'en sortir.

La série monte crescendo, ne nous dévoilant pas tout de suite ce qu'il se passe réellement pendant les pertes de connaissance de Norman Bates. Elle se focalise essentiellement sur la psychologie des personnages principaux, mais également sur la vision des choses des personnages secondaires, tout aussi importants pour l'intrigue. Que ce soit le demi-frère de Norman (Max Thieriot), lui aussi confronté à une relation difficile avec sa mère Norma, le shérif véreux mais sentimental (Nestor Carbonell - le Richard de Lost - impeccable) ou encore la jeune et jolie Emma, qui souffre d'insuffisance respiratoire (Olivia Cooke). 

Freddie Highmore, qui a bien grandi depuis Arthur et les Minimoys et Charlie et la chocolaterie, est étonnant et campe un Norman Bates tout en nuances, mêlant candeur et perversité. Face à lui, la sublime Vera Farmiga en mère dévastatrice qui, consciente des pulsions psychopathes naissantes de son fils, est partagée entre son envie de le protéger et celle de le faire interner. 

La série prend pas mal de libertés avec l'œuvre originale qui, si l'on suit la logique du prequel, est censée se dérouler dans les années 50. Les décors et les costumes sont bien raccord, mais le reste ressemble à une adaptation post-moderne, avec des téléphones portables, des ordinateurs et internet. Ceux qui ont vu
Psychose d'Hitchcock connaissent le sort de Norma Bates. La question que l'on se pose est surtout quand et comment cela va arriver (la série compte cinq saisons). Quant à la fameuse scène de la douche, elle aura bel et bien lieu, avec Rihanna en guest star, et son issue est plutôt étonnante.

Bates Motel d'Anthony Cipriano, Carlton Cuse et Kerri Ehrin
Avec Freddie Highmore, Vera Farmiga, Max Thieriot,
Nestor Carbonell et Olivia Cooke
Note : 4/5

Voir les commentaires

2017-05-29T20:56:07+02:00

Les fantômes d'Ismaël

Publié par Florine Teyssier

Ismaël, cinéaste fantasque, se remet difficilement de la disparition de son amour de jeunesse, Carlotta, il y a plus de vingt ans. En plein tournage de son nouveau film, sa vie bascule lorsque celle-ci réapparaît soudainement.

Les fantômes d'Ismaël

Présenté en ouverture du dernier Festival de Cannes, le nouveau film d'Arnaud Desplechin, à l'instar de son personnage prénommé Dedalus, nous promène d'histoire en histoire, oscillant entre drame et comédie, avec pour seul fil conducteur, Ismaël, campé par le merveilleux Mathieu Amalric. Rien que pour sa composition, le film vaut le coup d'œil. On pourrait reprocher au cinéaste de nous perdre dans les dédales de sa pensée, mais le voyage qu'il nous propose est tellement délicieux qu'il nous embarque. Ismaël en plein doute artistique, Ismaël tiraillé entre sa compagne d'aujourd'hui, délicieuse Charlotte Gainsbourg, et celle resurgie du passé, fabuleuse Marion Cotillard. On comprend le choix cornélien qu'il devra faire entre les deux femmes. Il doit surtout apprendre à vivre avec tous les fantômes qui l'entourent : Carlotta, son frère Dedalus, son film inachevé qu'il a laissé en plan...

Une fois encore, c'est un réel bonheur de retrouver Desplechin et ses angoisses, ses doutes, qui nous livre ici une très belle œuvre sur les affres de la création. Comment il est souvent utile de tout déconstruire pour tout reconstruire. C'est tout le sujet de son film, un peu braque il est vrai, mais dont le montage alambiqué donne toute sa force au récit.

Les fantômes d'Ismaël d'Arnaud Desplechin
Avec Mathieu Amalric, Charlotte Gainsbourg, Marion Cotillard, Louis Garrel et Hippolyte Girardot
Note : 4/5

Voir les commentaires

2017-05-17T19:54:38+02:00

Les gardiens de la galaxie - Vol. 2

Publié par Florine Teyssier

Les gardiens de la galaxie continuent leurs aventures palpitantes dans l'espace. Leurs anciens ennemis deviennent leurs alliés pour mener des combats intergalactiques. Et pendant ce temps, Star Lord découvre ses origines.

Les gardiens de la galaxie - Vol. 2

Tout comme le premier, ce second volet des Gardiens de la galaxie est un divertissement très réjouissant. Bercé par la géniale bande-son de la "Awesome mixtape" de Star Lord, le film allie savamment combats épiques dans l'espace et dialogues désopilants. En bref, un retour en enfance empreint d'une certaine béatitude nostalgique... Quelques défauts parsèment le film, notamment un scénario franchement faiblard, à grands renforts de "Je suis ton père", et quelques longueurs. Mais cela ne suffira pas à entacher la bonne humeur ambiante qui se dégage de ces attachants personnages. Et comment ne pas succomber à l'adorable Bébé Groot ?
 

Les gardiens de la galaxie, vol. 2 de James Gunn
Avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Michael Rooker, Kurt Russel, Sylvester Stallone et les voix de Vin Diesel et Bradley Cooper
Note : 3,5/5

À voir en 3D !

Voir les commentaires

2017-05-15T21:32:09+02:00

Dix pour cent - Saison 2

Publié par Florine Teyssier

Le quotidien mouvementé d'agents de comédiens, entre caprices de stars et vie personnelle tumultueuse.

Dix pour cent - Saison 2

La série imaginée par le célèbre agent Dominique Besnehard fait son retour pour une deuxième saison, reprenant les ingrédients qui avaient déjà fait son succès : un humour débridé, des dialogues ciselés, des personnages haut en couleurs et des guest inoubliables qui n'hésitent pas à écorner leur image. Cette saison, on croisera, entre autres, Isabelle Adjani, Julien Doré, Guy Marchand, Fabrice Luchini, tous plus cabotins les uns que les autres. Quant à nos "héros", on prend beaucoup de plaisir à les retrouver, toujours au cœur d'imbroglios qui prennent des proportions incroyables. Enfin une série comique française de qualité !

Dix pour cent de Fanny Herrero
Avec Camille Cottin, Thibault de Montalembert, Grégory Montel, Fanny Sydney et Assaad Bouab
Note : 4/5

Voir les commentaires

2017-05-14T12:13:12+02:00

Alien : Covenant

Publié par Florine Teyssier

Le vaisseau Covenant se dirige vers une nouvelle planète afin de retrouver espoir en l'avenir de l'humanité. En chemin, ils captent un signal humain provenant d'une autre planète. Une partie de l'équipage décide d'aller l'explorer. Ce qu'ils vont découvrir dépasse tout ce qu'ils pouvaient imaginer... Il ne leur reste plus qu'à tenter de fuir et vite. 

Alien : Covenant

Alien : Covenant poursuit la lignée déjà amorcée dans Prometheus, la quête du Créateur de l'humanité. Il est une parfaite jonction entre le précédent et l'Alien original de Ridley Scott. Tout comme Prometheus, Alien : Covenant n'est pas très angoissant et c'est ce qu'on pourrait lui reprocher de prime abord. Les deux films sont plus proches, tant spirituellement que visuellement, de 2001 : L'Odyssée de l'espace que de la quadrilogie originelle. La mise en place onirique est longue, parfois trop, mais nécessaire pour aborder la complexité du mystère de la création. La scène d'ouverture est d'une beauté à couper le souffle, dans laquelle on assiste à la "naissance" de l'androïde David, personnage capital et ambigu de Prometheus. Michael Fassbender, qui joue ici un double rôle, apporte un savant mélange de profonde humanité et de machiavélisme le plus total. Le dernier tiers du film, réservé à la véritable confrontation entre les humains et le xénomorphe, réserve quelques moments de pure angoisse claustrophobe, jusqu'au final absolument terrifiant. Et rappelez-vous que, dans l'espace, personne ne vous entendra crier.

Alien : Covenant de Ridley Scott
Avec Michael Fassbender, Katherine Waterston et Billy Crudup
Note : 3,5/5

Voir les commentaires

2017-05-06T16:27:18+02:00

Get out

Publié par Florine Teyssier

Chris et Rose filent le parfait amour et forment un couple mixte : elle est blanche, il est noir. Ils sont invités pour le week-end par les parents de Rose, et Chris semble inquiet à la perspective de rencontrer sa belle-famille. Si l'accueil paraît chaleureux de prime abord, le jeune homme a de plus en plus de soupçons sur cette famille parfaite et aux domestiques bien trop souriants pour être honnêtes... Et si ses angoisses n'étaient pas seulement liées à sa couleur de peau ?

Get out

Get out, que l'on pourrait traduire par "barre-toi et vite", est un thriller horrifique simple et efficace, sur fond de racisme. Une brillante satire, non dénuée d'humour, de la suprématie blanche américaine, qui a toujours entretenu des relations complexes avec la population noire. Pourtant, comme le dit Rose, son père n'est pas raciste, s'il avait pu voter pour Obama une troisième fois, il l'aurait fait. Toutefois, Chris va aller de surprise en surprise : des domestiques inquiétants, des amis de la famille étranges, une séance d'hypnose forcée... Tout est mis en œuvre pour développer une ambiance anxiogène à souhait, qui nous fait parfois comprendre plus vite que le héros, pour lequel on développe une réelle sympathie. Il semble aspiré dans une spirale infernale, de laquelle il devra se sortir seul. Le film oscille entre horreur pure et humour incisif (excellent LilRel Howery) et est porté par de jeunes acteurs prometteurs. Dommage que le final vire au grand-guignol, avec une résolution un peu trop tirée par les cheveux. Mais pour un premier film, avouons que c'est plutôt pas mal.

Get out de Jordan Peele
Avec Daniel Kaluuya, Allison Williams, LilRel Howery, Bradley Whitford et Catherine Keener
Note : 3/5

Voir les commentaires

2017-05-03T18:56:53+02:00

Life - Origine inconnue

Publié par Florine Teyssier

À bord de la station spatiale internationale, les six membres de l'équipage découvrent une forme de vie issue de la planète Mars. Bien décidés à l'étudier et à la préserver, ils l'embarquent avec eux. La créature, baptisée Calvin, va se développer rapidement et acquérir une intelligence bien supérieure à celle envisagée. Le cauchemar commence pour les six astronautes...

Life - Origine inconnue

Le film s'ouvre sur un magnifique plan séquence en apesanteur, d'une grande virtuosité. Le ton est donné. Daniel Espinosa est un esthète et puise ses influences dans les classiques de la science-fiction, de 2001, L'odyssée de l'espace à Gravity, en passant par Alien. La première partie du film, associée à la découverte de la créature, est visuellement très travaillée. Nos six héros assistent, entre excitation et émerveillement, à la naissance de Calvin, sorte de pieuvre végétale plutôt inoffensive de prime abord. Pour l'instant, nous sommes loin du prédateur Alien... Sauf que la gentille bêbête a faim et qu'elle doit se nourrir des humains pour pouvoir grandir... L'étau va rapidement se resserrer sur nos six héros qui, disons-le sans surprise, vont se faire décimer les uns après les autres, dans des conditions violentes et sanglantes. Dans ce huis clos oppressant aux espaces confinés où règne un manque d'oxygène palpable, le spectateur est en immersion totale dans la station spatiale. La tension dramatique et l'empathie pour les héros s'en trouvent renforcées. Avec son final peu attendu, Life oscille efficacement entre film d'horreur et fable humaniste sur la puissance de la nature et les cycles de la vie. Il soulève également une question métaphysique : qui est le prédateur dans l'histoire ? L'homme ou la nature ?

Life - Origine inconnue de Daniel Espinosa
Avec Jake Gyllenhaal, Ryan Reynolds, Rebecca Ferguson,
Ariyon Bakare, Hiroyuki Sanada et Olga Dihovichnaya
Note : 3,5/5

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog