Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-12-29T17:56:38+01:00

Westworld - Saison 1

Publié par Florine Teyssier

Westworld est un parc d'attractions nouvelle génération, peuplé d'androïdes à l'apparence humaine plus vraie que nature. Les visiteurs humains peuvent rejoindre le Far West et laisser libre cours à leur imagination et à leurs pulsions les plus abjectes. Depuis la dernière mise à jour, des bugs apparaissent chez les androïdes, qui commencent à prendre conscience de leur nature...

Westworld - Saison 1

Westworld est LA série événement de cette fin d'année, comme toute nouvelle production du talentueux J. J. Abrams, même si cette fois-ci il n'a que la casquette de producteur. Jonathan Nolan (petit frère de Christopher) et son épouse Lisa Joy sont aux commandes. Appelée à devenir aussi populaire que Game of Thrones, il faudra néanmoins laisser à la série le temps de se faire une place parmi les plus grandes.

Adaptation du film Mondwest de Michael Crichton (1973), Westworld allie le western et la science-fiction et est avant tout une série de personnages. Tous sont soignés et chacun peut se prendre d'affection pour l'un deux, particulièrement les androïdes, que ce soit Dolores (Evan Rachel Wood), la demoiselle en détresse, Maeve (Thandie Newton), la mère maquerelle ou Teddy (James Marsden), le cowboy au grand cœur. Tout ce petit monde est piloté depuis la salle des commandes par les humains, les scénaristes qui tirent les ficelles de ces pantins désarticulés à l'envi. Eux aussi affichent une personnalité complexe, avec des enjeux personnels différents : le Dr Ford (Anthony Hopkins), créateur du parc pas assez en phase avec son temps selon les actionnaires, Bernard (Jeffrey Wright), le programmateur qui se prend d'affection pour les androïdes et le mystérieux homme en noir (Ed Harris), visiteur sans vergogne habitué du parc.

La série offre une réflexion sur l'intelligence artificielle (peuvent-ils avoir des émotions ?), la suprématie humaine (la façon dont ils traitent les androïdes sans aucune pitié en les programmant et déprogrammant au gré de leurs envies) et laisse entrevoir ce qui pourrait bien advenir dans notre société dans les années à venir. Elle est également une mise en abyme du rôle de scénariste et questionne sans cesse le spectateur. Elle offre, malgré une certaine lenteur sur les premiers épisodes, suffisamment de rebondissements pour nous maintenir en haleine jusqu'à la fin. Westworld nous propose des débuts très prometteurs. Vivement la saison 2 !

Westworld de Jonathan Nolan et Lisa Joy
Avec Evan Rachel Wood, Thandie Newton, Anthony Hopkins,
Ed Harris, Jeffrey Wright, James Marsden

Note : 4,5/5

Voir les commentaires

2016-12-28T12:17:29+01:00

Papa ou maman 2

Publié par Florine Teyssier

Deux ans après leur séparation ratée, Vincent et Florence semblent enfin épanouis dans leur divorce. Enfin presque... L'arrivée de deux nouveaux conjoints va mettre le feu aux poudres, attisant leur jalousie et réveillant leurs instincts belliqueux.

Papa ou maman 2

Les auteurs à succès du Prénom, Alexandre de la Pattelière et Matthieu Delaporte, signent un deuxième volet de Papa ou maman, une sympathique comédie familiale. Si on peut effectivement suivre sans problème sans avoir vu le premier, pour les autres, on ressent tout de même une sensation de déjà-vu, avec des scènes répétitives entre les deux films (le dîner d'introduction avec les amis, la scène de bagarre à coups de vaisselle brisée). Le film tient essentiellement sur la performance du duo Marina Foïs/Laurent Lafitte, irrésistiblement drôle. Les gags et les situations cocasses s'enchaînent, et pour une fois, ils ne sont pas tous dévoilés dans la bande-annonce, pour se recentrer rapidement sur le couple (les nouveaux conjoints sont rapidement éjectés). Divertissant, rafraîchissant, mais pas indispensable.

 

Papa ou maman 2 de Martine Bourboulon

Avec Marina Foïs, Laurent Lafitte et Nicole Garcia

 

Note : 2,5/5

Voir les commentaires

2016-12-27T19:08:57+01:00

Manchester by the sea

Publié par Florine Teyssier

Massachusetts. À la mort brutale de son frère aîné, Lee est nommé tuteur de son neveu Patrick. Confronté aux fantômes de son passé, il doit revenir dans sa ville natale et tenter de faire face coûte que coûte.

Manchester by the sea

Le problème, lorsqu'on lit trop de critiques dithyrambiques avant de découvrir un film, est qu'il sera rarement à la hauteur de nos espérances. C'est le cas avec Manchester by the sea qui subit d'être estampillé "chef-d'œuvre" par une bonne partie de la presse. Oui le film est très beau, oui les acteurs sont merveilleux, que ce soit Casey Affleck (bien meilleur acteur que son frère), Michelle Williams (trop rare), Kyle Chandler ou encore le jeune Lucas Hedges. Le film souffre néanmoins d'une certaine longueur (2h18) et d'une construction narrative assez alambiquée, multipliant les allers-retours dans le temps sans explication. À partir de la deuxième partie du film, lorsque l'on comprend enfin le drame qu'à traversé le héros, tout se décoince et on peut souligner le parti pris du réalisateur d'exclure toute forme de pathos démesuré, souvent propre au mélodrame. Le film gagne en puissance et en profondeur et offre une belle réflexion sur le deuil et la résilience. Mention spéciale à Casey Affleck, bouleversant en homme brisé, qui aura des chances sérieuses de remporter l'Oscar.

Manchester by the sea de Kenneth Lonergan
Avec Casey Affleck, Michelle Williams, Kyle Chandler et Lucas Hedges

Note : 3,5/5

Voir les commentaires

2016-12-22T18:21:08+01:00

Personal shopper

Publié par Florine Teyssier

Maureen, une jeune Américaine, vit à Paris où elle est Personal shopper, acheteuse de mode pour une célébrité. Cette vie ne l'enchante pas, mais elle est persuadée que l'esprit de son frère jumeau, récemment décédé, va bientôt se manifester. Un inconnu commence à lui envoyer des messages inquiétants sur son téléphone portable.

Personal shopper

Olivier Assayas retrouve sa nouvelle égérie, Kristen Stewart, après le très beau Sils Maria et on peut dire qu'il a bien mérité son prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes. D'abord, il parvient à métamorphoser l'ex-adolescente candide et amoureuse de vampires en une véritable actrice. Il la filme beaucoup en gros plan, certains diront que c'est trop et pourtant elle électrise de sa présence chaque recoin du film. Ensuite, il rend fascinants et angoissants des échanges de SMS longs de plusieurs minutes, et rien que pour ça, chapeau. Finalement, il nous importe peu de connaître l'identité de l'auteur des SMS... Un humain ? Un esprit ? Un homme ? Une femme ? Même si la question nous taraude, l'apprendre ne nous apporte pas grand-chose, car là n'est pas le vrai sujet du film.

Le film oscille entre réel et paranormal, et les scènes de "maison hantée" sont assez efficaces avec très peu de moyens : un manoir inhabité, un parquet qui grince et des portes qui claquent, le tout en pleine nuit. Assayas aurait pu basculer dans la facilité d'un banal film de fantômes, mais il pousse le sujet beaucoup plus loin et offre une intéressante interprétation du deuil à travers l'introspection. On se demande tout au long du film si la jeune héroïne capte les ondes des esprits, et notamment celui de son jumeau, ou si elle veut réellement croire à leur présence pour les maintenir vivants, du moins dans son cœur.

Au final, Personal shopper est un très bon thriller psychologique, un peu spécial il est vrai, auquel on accroche à 100% ou pas du tout.

Personal shopper d'Olivier Assayas
Avec Kristen Stewart et Lars Eidinger

Note : 4/5

Voir les commentaires

2016-12-12T19:51:35+01:00

Premier contact

Publié par Florine Teyssier

Douze vaisseaux extraterrestres arrivent sur Terre aux quatre coins de la planète. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Aux États-Unis, une spécialiste des langues et un physicien font équipe pour tenter d'entrer en communication et établir un lien avec eux.

Premier contact

Onirique. Magistral. Bouleversant. Les mots ne suffisent pas pour décrire l'expérience cinématographique que je viens de vivre devant Premier contact, le nouveau film du canadien Denis Villeneuve. Évidemment, on pense immédiatement à 2001, l'odyssée de l'espace de Kubrick (le vaisseau ressemble à s'y méprendre au monolithe) et à Rencontres du 3e type de Spielberg (entrer en communication avec les extraterrestres). De prime abord, le film peut paraître trop lent, aride, il nous est difficile d'y entrer, comme il est difficile pour l'héroïne d'établir le contact avec les aliens. Mais un chef-d'œuvre, ça se mérite, pour preuve la première partie de 2001... qu'il faut aussi dépasser...

Le cinéaste soulève la question de la peur de l'inconnu, de l'étranger, de l'alien et de la gestion des événements, peut-être un brin caricaturale mais tellement d'actualité. Ce réflexe primal d'attaquer ce qu'on ne comprend pas, alors que les extraterrestres n'ont montré aucun signe d'agressivité. Le couple de héros (brillants Amy Adams et Jeremy Renner), au cœur de la tourmente, tente une manière plus douce et bien moins belliqueuse que ne le voudrait l'armée. Ils réussissent l'impossible, déchiffrer un langage imagé et nouer un lien avec ceux qu'ils appellent les heptapodes. Ce voyage sensoriel va se doubler d'une quête initiatique pour Amy Adams. Les pièces manquantes du puzzle vont s'assembler dans le dernier quart d'heure, donnant toute sa puissance au récit, qui n'est pas sans rappeler l'atmosphère de Tree of life de Terrence Malick.

Après Incendies, Prisoners et Sicario, Denis Villeneuve prouve, si ce n'était déjà fait, qu'il appartient à la famille des grands réalisateurs contemporains. Son premier essai de science-fiction est plus que transformé et on attendra avec impatience son Blade runner 2049.

Premier contact de Denis Villeneuve
Avec Amy Adams, Jeremy Renner et Forest Whitaker

Note : 5/5

Voir les commentaires

2016-12-11T18:55:24+01:00

Jour polaire

Publié par Florine Teyssier

Kiruna, petite bourgade suédoise du cercle polaire, un citoyen français est assassiné sauvagement. Kahina Zadi, jeune capitaine de la police française est dépêchée sur les lieux pour mener l'enquête. Sur place, elle va devoir faire équipe avec les autorités locales. À peine est-elle arrivée que d'autres cadavres sont découverts.

Jour polaire

On connaissait depuis un certain temps déjà le talent des auteurs nordiques en matière de séries, que ce soit la Suède avec Millenium ou Real humans, ou encore l'Islande avec Trapped. J'étais donc assez impatiente de découvrir Jour polaire, nouvelle création de Canal+, d'autant que la chaîne a laissé planer le mystère. Je n'ai pas été déçue du voyage.

Embarquement pour Kiruna, en plein cercle polaire, pendant l'été où le soleil ne se couche jamais. De quoi taper sur le système nerveux des protagonistes, la jeune française surtout, pas vraiment habituée à dormir en plein jour. Vite rattrapée par son passé tourmenté, elle va devoir enquêter sur une série de crimes mystérieux et particulièrement odieux, et fera équipe avec l'assistant du procureur. Malgré une certaine lenteur, la série prend rapidement ses marques et sait ménager le suspense jusqu'au dénouement, tout en traitant également de la peur de l'étranger et des relations filiales. Jour polaire nous fait également découvrir d'autres cultures et des paysages somptueux.

Jour polaire, une série de Mans Marlind et Björn Stein
Avec Leïla Bekhti et Gustaf Hammarsten

Note : 3,5/5

Voir les commentaires

2016-12-08T21:09:32+01:00

Demain tout commence

Publié par Florine Teyssier

Samuel vit au jour le jour, profitant de la belle vie dans le Sud de la France. Sa vie bascule lorsqu'une ancienne conquête débarque et lui laisse un bébé (son bébé) sur les bras. Huit ans plus tard, elle revient pour tenter de récupérer sa fille.

Demain tout commence

Quel plaisir, toujours partagé, de retrouver Omar Sy au cinéma. Irrésistiblement drôle, il forme un duo terriblement attachant avec la jeune Gloria Colston. Ce mec "à la cool", pas du tout taillé pour s'occuper d'un nourrisson, s'envole pour Londres pour tenter de retrouver la mère de l'enfant, interprétée par Clémence Poésy. Il use de toutes les astuces pour s'en sortir et va se révéler être un très bon père, même si ses principes d'éducation sont un peu "particuliers".

Là où le film est plus fort qu'il n'y paraît, c'est dans la tournure que les événements vont prendre. On s'attend en effet à une sympathique comédie, mais le film est bien plus que cela. Le retour de la mère fait basculer l'histoire dans une version soft de Kramer contre Kramer. On n'éprouve aucune empathie pour le personnage de cette mère qui abandonne son bébé, mais elle n'est pas non plus jugée négativement. Elle veut rattraper le temps perdu et cherche à récupérer sa fille. Quant à la fin, sans la révéler, elle est bouleversante car complètement inattendue. Bref, dans Demain tout commence, on rit, on pleure et on passe un très joli moment de cinéma.

Demain tout commence d'Hugo Gélin
Avec Omar Sy, Gloria Colston, Antoine Bertrand, Clémentine Célarié

Note : 3/5

Voir les commentaires

2016-12-05T18:30:40+01:00

Sully

Publié par Florine Teyssier

Le 15 janvier 2009, l'Amérique assiste à l'exploit du commandant Sullenberger, alias Sully, qui, après un incident en début de vol, réussit un amerrissage forcé sur l'Hudson, sauvant les 155 passagers et membres de l'équipage de son avion.

Sully

Clint Eastwood réussit un nouveau tour de force en adaptant au cinéma l'histoire vraie de Sully, héros du peuple américain, mais néanmoins remis en question par la Federal Aviation Administration (FAA). Il retranscrit parfaitement les angoisses et les doutes de ce héros malgré lui et alterne les morceaux de bravoure dans l'avion et l'enquête de l'administration. Tom Hanks, qui collabore pour la première fois avec le réalisateur, campe un personnage tout en finesse, sans faire dans le pathos exagéré. Tout au long du film, on se demande vraiment pourquoi l'administration s'acharne à ce point sur lui, sur le fait insensé que des simulateurs de vol ont réussi à faire demi-tour et à regagner les deux aéroports les plus proches. Pourquoi être persuadé que cet homme, qui a pourtant sauvé tous les passagers et son équipage, a commis l'irréparable ? Coup de chapeau aux scènes dans l'avion, sacrément efficaces et d'une grande tension psychologique, même en connaissant l'issue heureuse de l'opération. Encore une fois, Eastwood confirme son statut de grand réalisateur.

Sully de Clint Eastwood
Avec Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney

Note : 3/5

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog