Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-09-10T20:01:18+02:00

Les Proies

Publié par Florine Teyssier

Guerre de Sécession. Dans le Sud, un soldat Yankee blessé est recueilli dans un pensionnat de jeunes filles tenu par Miss Martha. Leur âme charitable prenant le dessus, elles décident de protéger pour un temps cet "ennemi" et de panser ses blessures. Peu à peu, tensions sexuelles et rivalités féminines vont voir le jour.

Les Proies

Un prix de la mise en scène au Festival de Cannes, Sofia Coppola, un casting cinq étoiles... Il est vrai que, d'emblée, on est alléché par la proposition. Si on est bien loin des merveilleux Virgin Suicides et Lost in translation, la cinéaste reste fidèle à sa marque de fabrique : l'adolescence et les premiers émois, une pointe de mystère, une vision éthérée du réel, une lenteur dans le récit et une photo sublime, qui n'est pas sans rappeler celle de Pique-nique à Hanging Rock. La scène d'ouverture dans la forêt est même carrément angoissante. Et pourtant, on a beau aimer Sofia Coppola et son cinéma, Les Proies souffre d'une trop grande lenteur dans sa première partie, dans laquelle on s'ennuie, malgré la beauté des plans. Et puis, en plein milieu, un événement inattendu se produit et le film se transforme, apportant cruauté barbare, effroi et machiavélisme. Ne vous fiez pas aux apparences : ces femmes isolées ne sont peut-être pas aussi fragiles qu'elles ne le laissent transparaître. Les actrices, menées par Nicole Kidman, Kirsten Dunst et Elle Fanning, brillent de mille feux sous l'œil
attentionné de Coppola, alternant tendresse, naïveté, perversité et candeur. Elles éclipsent totalement Colin Farrell (qui n'a probablement jamais été aussi mauvais) et sauvent - de justesse - le film.

Les Proies de Sofia Coppola
Avec Nicole Kidman, Elle Fanning, Kirsten Dunst,
Oona Laurence et Colin Farrell
Note : 3/5

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog