Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-09-06T19:54:35+02:00

120 battements par minute

Publié par Florine Teyssier

Début des années 90. Le sida tue déjà depuis une dizaine d'années dans la quasi-indifférence générale. L'association Act-Up Paris multiplie les actions afin de pouvoir faire avancer les choses et débloquer de nouveaux traitements pour les séropositifs. Au sein de cette troupe de militants, Nathan, l'un des rares séronégatifs, rencontre l'intrépide Sean.

120 battements par minute

Robin Campillo, connu entre autres pour sa collaboration avec Laurent Cantet sur L'emploi du temps et Entre les murs, livre un troisième film vivant, vibrant et bouleversant. Ancien militant d'Act Up Paris, il retranscrit avec une précision quasi documentaire les réunions hebdomadaires de l'association et les actions menées pour se faire entendre. Si le film souffre de quelques longueurs dans sa première partie (les scènes de réunions sont parfois répétitives), 120 battements par minute gagne en profondeur au fil du temps en se recentrant sur l'histoire de Sean et Nathan. L'émotion monte crescendo et l'indifférence du gouvernement français face à la maladie et les amalgames autour de celle-ci sont d'une grande cruauté et d'une grande violence. Robin Campillo, en parfait virtuose, insuffle à ses personnages une formidable envie de vivre, tout en évitant savamment les pièges de l'excès de pathos et de mélodrame. Quant aux acteurs, ils sont tout simplement formidables, et tout particulièrement le jeune Nahuel Pérez Biscayart. Une fascinante bouffée d'espoir et de carpe diem, certainement l'un des plus beaux films de cette année, Grand Prix du dernier Festival de Cannes.

120 battements par minute de Robin Campillo
Avec Nahuel Pérez Biscayart, Arnaud Valois, Antoine Reinnartz et Adèle Haenel
Note : 4,5/5

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog