Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-04-20T19:47:35+02:00

The Young Lady

Publié par Florine Teyssier

Angleterre, 1865. Katherine est vendue et mariée de force à Lord qui a deux fois son âge. Malheureuse et confinée dans sa maison, elle s'ennuie en attendant le retour de son mari, souvent absent. Peu à peu, elle va tomber sous le charme d'un jeune palefrenier et va enfreindre toutes les lois pour vivre pleinement son amour fou.

The Young Lady

Lady Macbeth, bizarrement traduit en The Young Lady, est adapté du roman éponyme de Nikolai Leskov. Si ce n'est pas la Lady Macbeth de Shakespeare, ce personnage en est profondément inspiré, mais on peut également trouver en elle des bribes d'Emma Bovary ou de Lady Chatterley. La jeune Katherine, mariée de force à un homme brutal et perpétuellement absent, se meurt dans une existence morne et austère. Emprisonnée dans sa maison et condamnée à attendre son mari, elle découvre l'amour dans les bras d'un jeune palefrenier. Leur passion étant mise à jour par les domestiques, puis par son mari, Katherine fera tout pour pouvoir la vivre envers et contre tous, jusqu'à commettre l'irréparable... Un, deux, puis trois meurtres, dont le dernier particulièrement atroce, rien ni personne de l'arrête. Le réalisateur dévoile avec une certaine élégance et beaucoup de délicatesse la condition féminine durant le XIXe siècle : corsetées, bridées et étouffées dans l'œuf. Quant à la jeune Florence Pugh, époustouflante en femme-enfant, puis en femme de tête, elle insuffle à son personnage une force et une grâce juvénile. Sans cautionner ses actes barbares, on éprouve malgré tout une certaine empathie pour elle. Un film lent, abrupt et beau comme une toile de maître.

The Young Lady de William Oldroy
Avec Florence Pugh, Cosmo Jarvis et Christopher Fairbank
Note : 3,5/5

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog